association_css
generic_plusmoins

Notre projet artistique, un opéra en création


Les orientations du Directeur artistique, Jean-Marie Curti  

Les personnages principaux 

Le résumé en vers du livret

Les choix du metteur en scène, Benoît Cazier


Opéra Enfants du Cristal 


 

Les orientations du Directeur artistique, Jean-Marie Curti 


Quoi de plus enthousiasmant que de créer un spectacle avec des personnes en situation de handicap et leurs accompagnants provenant d'horizons différents, chacun avec ses compétences ? Une sorte de grande fête où chacun apporte sa pierre, où personne ne se sent supérieur à l'autre, où chacun est indispensable.

Un projet dans la durée, qui fédère et soude, qui fait entrevoir des horizons nouveaux.

Il aura fallu trois ans pour venir à bout de ce cristal de roche, traversant les quatre éléments, enchantant petits et grands, forçant la main aux indécis, calmant les ardeurs des impatients, afin de créer de la cohérence, de la qualité, du nouveau relié à l'ancien, du dépassement de soi, de l'énergie renouvelée à chaque mauvais pas.

On part de zéro, c'est-à-dire d’une réunion exploratoire et l'on s'achemine peu à peu, par des échanges d'idées incessants, des tirs groupés, des chevauchées fantastiques, vers un grand spectacle lyrique où tout le monde est convié.

Il faut du léger, mais il faut du solide ; il faut de la poésie, mais il faut de l'action. Tout doit être créé, tout doit évoluer, tout doit aboutir, et tous ensemble, avec de nombreux partenaires, avec ceux qui croient à l'aventure hors des certitudes.
Il ne sera pas dit que 125 ans plus tard, le sel artistique de l'Institut Saint-André se soit affadi, aidé en cela par le 25ème anniversaire de l’Association Adèle de Glaubitz et ses relations à travers toute l’Alsace.

En avant donc pour un opéra, une grande œuvre mêlant amateurs, professionnels, bien portants de toutes catégories. C’est un spectacle total dont nous créons le texte, la musique avec le chant et l'orchestre, la mise en scène avec des comédiens et des figurants, des acrobates et des jongleurs, la chorégraphie, l'espace scénique avec tous ses aspects techniques y compris les gradins pour 400 personnes et les accès, les décors, les costumes, les accessoires, l'organisation par petites boîtes (chacun travaille dans son atelier en attendant les mises en commun progressives), l'intendance, le financement, l'organisation générale, le suivi attentif, la sécurité, la coordination.

Ainsi, grâce aux Enfants du Cristal, chacun a rendez-vous avec lui-même.


Jean-Marie Curti, directeur artistique


Retour haut de page






Les personnages principaux


L’alchimiste : personnage âgé de 125 ans, pas sénile pour autant. Célibataire par principe car la science ne laisse guère la place à des futilités.  C’est un  personnage grave et sérieux car détenteur du savoir et responsable du bon équilibre du monde du cristal. Il sait que son heure est proche mais il a assuré la pérennité de sa fonction en formant Quintus qui lui ressemble tant lorsqu’il avait son âge et qu’il a élevé comme un fils.

Quintus : 25 ans, né comme ses quatre jumeaux d’un éclat de cristal, il a été élevé par l’alchimiste. Grand et sec, ses longues heures passées en laboratoire lui confèrent un teint pâle et une santé fragile. Il est plein de bonne volonté, aime se rendre utile mais il est maladroit et cumule les accidents au grand dam de son mentor.  Il a l’esprit vif, il est curieux et ingénieux. Il n’a jamais quitté l'alchimiste si ce n’est pour recueillir des plantes, insectes ou minéraux aux abords du village.

Primion : Enfant du cristal, il a été recueilli par  une famille vivant dans le monde de la terre. Comme son père adoptif, il est tailleur de pierre, ce qui fait de lui un homme solide ayant les pieds sur terre. Il aime les choses simples, boire  manger, discuter entre amis et faire danser les filles. Son côté rustique et sa forte voix font qu’on peut le croire dur comme la pierre qu’il travaille, mais il a le cœur tendre et reste un ami fidèle.

Diandra : Enfant du cristal, elle a été recueillie par une famille du monde de l’eau. Femme d’un tempérament calme, elle peut devenir bouillonnante quand le besoin s’en fait sentir ; Elle adopte une attitude maternante avec ses frères et sœurs qui la trouvent parfois trop raisonnable et moraliste. Elle sait se montrer drôle et taquine pour détendre l’atmosphère.

Trille : Enfant du cristal, elle a été recueillie par une famille du monde de l’air. Femme d’une nature légère et enjouée, elle prend la vie comme elle vient sans trop se poser de question. A part la fin du monde, rien ne semble grave à son goût. On l’apprécie pour son franc parlé, la façon naturelle dont elle aborde les gens  et la joie de vivre qu’elle véhicule avec elle. Elle s’exprime vite, avec des intonations  qui font qu’on ne sait jamais si elle parle ou si elle chante.

Firos : Enfant du cristal, il a été recueilli par le monde du feu. Courageux et espiègle, il a un caractère de meneur et prend naturellement cette position au sein de la fratrie. Son côté aventurier fait qu’il se sent tout de suite à l’aise dans la mission qui lui est confiée. C’est parce qu’il représente la force et le courage qu’il a été choisi par le dragon.


Retour haut de page





Le résumé en vers du livret


Il était une fois, un monde en harmonie
Protégé par l’éclat d’un Cristal bienfaisant.
Un alchimiste aidé par son jeune apprenti
L’accordait avec art, grâce aux quatre éléments.

Par maladresse un jour, le novice chuta,
Détruisant par là même un précieux ingrédient !
L’apprenti malgré lui le chaos engendra
En voulant réparer ce fâcheux accident !

Mais tel était écrit, rien de funeste en somme…
L’ancienne prophétie augurait cette ruine.
L’alchimiste dès lors, rassura le jeune homme
Lui révélant aussi, sa secrète origine.

Il venait du Cristal, il en était le fils.
Le mage rajouta avant de s’en aller
Qu’à quatre autres enfants, il fallait qu’il s’unisse…
Qu’un fabuleux dessein liait les quintuplés !

Le novice s’en vint par-delà les chemins
Dans des mondes meurtris au son d’un requiem.
Il conjura le sort en retrouvant les siens,
Avec eux s’alliant, pour briser l’anathème.

Contre les éléments la fratrie dut lutter,
Ecrivant les portées de ce poème épique.
Dans un dernier élan, le Cristal fut sauvé.
Sur le monde alentour retentit sa musique !

Libretto de Frédéric Peter, en collaboration avec Marie Breyer, Peggy Seyifou, Christophe Gaschy et Benoît Cazier


Retour haut de page





Les choix du metteur en scène, Benoît Cazier


Quintus, le jeune apprenti de l’alchimiste du monde du cristal, va nous faire découvrir, au travers de la quête qu’il doit mener, le monde constitué des quatre éléments. Pour son grand malheur, ces mondes courent à leur perte, les éléments sont déchaînés. Ainsi, la Terre, autrefois riche et verdoyante, aujourd’hui ne produit plus rien. Les habitants sont condamnés à l’exil ou à périr pétrifiés sur cette terre jadis nourricière. Quintus va y rencontrer les derniers survivants, des artisans forgerons, mineurs, maçons, jardiniers qui s’accrochent à leur métier comme on s’accroche à la vie, tandis que le reste de la population fuit avec l’espoir de trouver un monde meilleur.

Puis Quintus devra se rendre dans le monde de l’eau qui aujourd’hui envahit tout. Celui-ci est peuplé de personnages qui, au fil des générations, se sont transformés pour vivre en harmonie avec le monde aquatique. Ainsi Quintus y découvrira des personnages dignes de l’Atlantide mais qui, tout comme lui, doivent fuir ce monde où l’eau recouvre tout, jusqu’au dernier îlot où la population s’est réfugiée.

Ensuite, Quintus nous emmènera dans le monde de l’air. Là aussi la population s’est adaptée, on y rencontre des personnages légers et aériens qui vont devoir s’unir pour lutter contre l’adversité dans un ballet gracieux et désespéré.

Enfin, Quintus traversera le monde du feu, aujourd’hui habité par la peur et la violence à cause d’un dragon longtemps endormi qui terrorise la population et brûle tout sur son passage. Dans ce climat de désolation, Quintus et ses compagnons de voyage devront se sortir des griffes d’un peuple prêt à tout pour survivre et d’un dragon déchaîné à qui personne ne peut résister.

A l’issue de sa quête, Quintus aura la délicate mission de redonner au monde des quatre éléments l’équilibre qui lui fait défaut.

Quintus ne va pas se contenter d’accomplir sa mission, il va au travers de son épopée réunir des résidents de l’Institut Saint-André, des chanteurs, des musiciens, des acrobates, des danseurs, des artisans, professionnels et amateurs, tous réunis pour offrir au public une tranche de rêve et d’émotions.

Benoît Cazier, Metteur en scène


Retour haut de page