Établissement médico-social, ESAT, EA & formation continue : Association handicap, enfants, adultes & personnes âgées - Adèle de Glaubitz

Dans les coulisses d’un serious game

Accueil > Actualités > Dans les coulisses d’un serious game
Serious game surdite photo de tournage

Imaginé et conçu par les professionnels du centre Auguste Jacoutôt de l’Association Adèle de Glaubitz, à Strasbourg, « Entendons-nous bien ! » est le premier serious game ou jeu sérieux de France sensibilisant sur la réalité de la surdité et des handicaps auditifs. Son objectif : sensibiliser le grand public à cette situation de handicap, afin qu’elle soit mieux comprise par tous.
Le choix des équipes s’est porté sur un serious game basé sur la réalisation d’un court-métrage. En plus de placer le spectateur au centre et dans un rôle nécessairement actif, elle offre une réalité virtuelle concrète. Ce serious game sera en libre accès et sur tout support, afin qu’il soit vu par le plus grand nombre de manière autonome ou accompagnée.

Pourquoi un serious game ?

Ce projet est issu de plusieurs constats. D’une part, les demandes de sensibilisation à la surdité qui parviennent au Centre Auguste Jacoutôt sont toujours plus nombreuses. Lors de journées handicap, de portes ouvertes, de forums… il est apparu clairement aux équipes du centre que le grand public était désireux de mieux connaître et de comprendre la déficience auditive. D’autre part divers rapports pointent l'augmentation de la prévalence des limitations auditives avec l'âge. À 50 ans, 1 personne sur 5 a au moins de légères difficultés auditives, à 80 ans il s'agit d’1 personne sur 2. Enfin, les outils de sensibilisation existants ne nous permettent pas d’impliquer suffisamment les interlocuteurs. Le serious game est donc apparu comme le support répondant à l’ensemble des attentes.

Comment ça marche ?

Ce court-métrage met en scène un étudiant avec un handicap auditif dans quatre moments de sa vie : sa première journée d’école et d’entreprise, une pause déjeuner en entreprise et une soirée entre amis.
Il se décompose en trois temps. Le point de vue sera d’abord extérieur, comme dans un film. La vidéo s’arrêtera sur certaines scènes clés, en interrogeant le spectateur sur ce qui ne va pas dans la situation à l’écran. Celui-ci devra cliquer sur la bonne réponse pour que la vidéo se relance et continue.
Un fois la séquence terminée, nous revivrons la même scène, mais cette fois en “first person view”, c’est-à-dire depuis l’œil de la personne en situation de handicap. Une voix-off viendra expliquer de manière pédagogique les bonnes réponses précédemment posées permettant au spectateur de comprendre les bonnes pratiques à mettre en œuvre.

Un casting sur-mesure

Le tournage du court-métrage a eu lieu fin août avec dans le rôle principal Luca Gelberg, comédien malentendant, oralisant et appareillé, qui a joué notamment au côté de Louane le rôle du petit frère dans « La famille Bélier » d’Éric Lartigau. Le casting révèle également le talent de quatre anciens élèves du centre Auguste Jacoutôt : Léa, Rumeysa, Jérôme et Alexis. Avec sérieux et professionnalisme, les jeunes comédiens se sont prêté au jeu d’acteur incarnant des élèves lors du tournage de la première journée d’école.

Dans l’attente de vous faire découvrir le serious game prochainement, nous vous proposons de vous glisser dans les coulisses du tournage…

img
img2
img3
img8

 Cette création originale a pu voir le jour grâce au soutien de :

Retour haut de page