association_css
generic_plusmoins

Xavier Mauconduit

Quintus, l'apprenti, ténor



Xavier Mauconduit 
Xavier Mauconduit débute l’apprentissage du chant lyrique à l’âge de 15 ans auprès de la mezzo-soprano Florence Rousselle à Amiens. À 21 ans, il intègre le Conservatoire National Supérieur de Musique et Danse de Paris dans la classe de Gerda Hartman et obtient son Prix avec mention Très Bien en juin 2008.
A l’opéra, il interprète Orphée de Glück, Don José dans Carmen de Bizet, Walther dans les Maîtres Chanteurs de Nuremberg de Wagner au Wagner Geneva Festival, Bastien dans Bastien & Bastienne de Mozart avec l’orchestre de l’opéra de Massy, le 2ème Juif dans Salomé de Strauss à l’opéra de Bordeaux, le 1er homme d’arme et le 2ème Prêtre dans Die Zauberflöte de Mozart dans les opéras de Bordeaux et Vichy, Giove dans le Nozze di Teti e Peleo de Rossini avec l’ensemble Matheus, Borsa dans Rigoletto de Verdi au festival des opéras en Plein Air, Doctor Cajus dans Falstaff de Verdi à l’opéra de Metz, ou encore Mengone dans Lo Speziale de Haydn au Théâtre artistic Athévains. 
Membre de la Cie Les Brigands, il interprète Corbillon dans La Cours du Roi Pétaud de Delibes et Le Prince de Mantoue dans Les Brigands d’Offenbach.
Xavier Mauconduit est aujourd’hui membre de la troupe du festival Offenbach de Bruniquel où il interprète en 2015 Hermosa dans l’Île de Tulipatan, le chef d’orchestre et musicologue Jean-Christophe Keck l’invite aussi régulièrement aux Offenbacchiades de Briançon.
Membre depuis 2005 de l’ensemble de musique ancienne Opalescences et depuis 2014 de l'Ensemble Baroque de Joux, il interprète régulièrement en soliste des Oratorio Baroque et Classique ainsi que des œuvres de musique de chambre.

Les premières années de carrière de Xavier Mauconduit furent notamment marquées par l'obtention en 2007 du premier prix d’interprétation au 4ème Concours International de Mélodie Française de Toulouse ainsi que le privilège en 2009 de donner la réplique à Edita Gruberova dans le final de Roberto Devereux de Donizetti lors de son récital événement au Théâtre des Champs Élysée sous la baguette de Friedrich Haider.